Non classé

Une phase « blurp »

En ce moment, je suis absente de la blogosphère. Je suis dans une phase où je pense être face à une baisse de motivation ou comme j’ai dire « une phase blurp ». J’ai à la fois envie de faire plein de choses et ne rien faire. J’ai envie d’écrire sur le blog mais nope la flemme car je m’imagine une liste incommensurable de choses à faire comme rattraper toutes mes chroniques, écrire plein de nouvelles choses pour le blog, lire les articles des blogs que j’adore suivre, lire tous les livres de ma bibliothèque, penser à ma mission de stage, est-ce que je fais vraiment des progrès ? Penser à ma problématique et au plan de mon rapport de stage, me préoccuper du master et du concours pour l’année prochaine, envoyer des mails à ma tutrice, ne pas oublier de faire un devoir à rendre pour le 30 mai, faire du sport. Vous voyez je refais de nouveau une liste. Pourtant, j’ai le temps de faire tout ça, avec les jours fériés, le soir et le week-end, je n’ai pas d’excuses de « manque de temps ». Je ressens cette pression de devoir tout faire en un temps limité, même les choses dont j’ai envie de faire, m’oppresse.

C’est une phase qui m’embête beaucoup car je veux faire toutes ces choses avec plaisir mais « je n’y arrive pas ». La seule chose dont j’arrive à faire en ce moment c’est de lire (qui reste mon plus grand plaisir), regarder des séries et faire du sport car scoliose oblige. Pourtant, j’ai pas à me plaindre : tout se passe bien à la maison et avec mon copain, je suis bien entourée à mon stage, il fait beau, je me sens épanouie. Donc, avant de recevoir des messages positivistes : oui, je suis reconnaissante du bien-être autour de moi et tout ce que j’ai. Je me sens coupable de me sentir comme ça, de ne pas me sentir motivée alors que j’ai toutes les conditions nécessaires pour l’être… . Je me sens coincée face à toutes mes émotions paradoxales. Et cette culpabilité ne m’aide clairement pas. D’ailleurs, s’il vous plaît, pas de message du style « On choisit son propre bonheur » ou « je choisis de renoncer à mes pensées négatives ». Ces phrases dites positives m’angoissent, vous n’avez pas idée…

J’ai l’impression que ma liste débordante court après moi et me rappelle sans cesse qu’elle existe. Même en faisant du sport, j’ai pensé à plusieurs reprises que je devais encore faire plein de trucs.

Ce que je veux dire c’est que je sais pas comment faire face à tout ça. Je me sens terriblement coupable de rien faire, ce qui empire la situation car ironiquement j’ai encore moins envie de faire quelque chose. J’ai tellement envie de crier « STOP ». Je sais pas comment briser cette phase. Je sais pas comment me reposer mais vraiment me REPOSER, de vider complètement mon cerveau pour pouvoir je l’espère passer à autre chose (et la méditation ça marche pas trop).

Si vous avez des astuces ou juste si vous vous sentez concerné.e.s par ce que je dis, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaires, je me sentirais moins seule haha.

Je vous souhaite de passer une très belle journée/soirée.

À bientôt,

Camille

Publicités

11 réflexions au sujet de “Une phase « blurp »”

  1. J’aimerais te conseiller de ne pas trop te mettre la pression pour tes chroniques. Est-ce vraiment si important si tu en rates quelques-unes ? A part une ou deux que tu peux faire plus tard (et là encore, tout dépend de ton envie), je ne vois pas pourquoi tu devrais les faire si tu as la flemme. (c’est pour ça que je ne fais pas des chroniques de toutes mes lectures)

    Pour les articles des autres blogs, vu que je me sens concernée ( 😀 ), ne t’inquiètes pas, t’as pas à nous lire tout de suite. Ce que tu peux faire plus tard, c’est lire ce qui t’intéresse seulement, t’es pas obligée de tout lire ou de rattraper ton retard en un temps imparti.

    Pour la lecture, c’est déjà génial si t’y arrives 😉 . Concentre-toi sur ce que tu fais en ce moment et puis c’est tout. Si t’as la flemme de faire le reste, c’est que c’est secondaire pour le moment, il n’y a pas de mal à faire une pause.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai pas trop d’astuces si ce n’est de ne pas faire les choses si tu ne le sens pas, ça reviendra !

    Je me sens dans le même état que toi et je n’arrive pas à l’expliquer non plus, j’espère juste que ça passera, c’est assez pesant. En attendant j’évite de me mettre la pression 😁

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis désolée de seulement lire cet article, mais je le commente tout e même parce qu’il n’est jamais trop tard et que cet état peut malheureusement arriver sans crier gare. On en avait un peu parlé sur insta, on était dans la même phase – ou une similaire – en même temps. Je pense que c’est lié à une pression énorme qui nous donne envie de faire tellement de choses qu’on ne peut pas faire à cause des contraintes, et que dès qu’on vient à avoir du temps libre pour le faire : non, ça coince, notre cerveau est encore bloqué dans les contraintes passées, dans cette idée que « tu bois bosser, tu dois faire tout ça et pas faire ce que TOI tu as envie » alors que ces étapes sont passées. Il y’a un décalage qui met +/- de temps selon la période d’intensivité dans laquelle on s’est retrouvé.C’est probablement dû au fait que quand on a des obligations, on ne fait malheureusement pas assez attention à nous, on s’oublie et même se renie et qu’une fois qu’on se retrouve en tête à tête avec nous-mêmes on ne sait plus agir.

    Je n’ai pas de solutions à ça, je suis encore coincée dedans aujourd’hui alors que je suis en vacances, mais mon cerveau est déjà projeté vers septembre et l’année de khâgne. Mais si je peux te donner quelques petits trucs bateau mais qu’on oublie pourtant quand tu te sens mal et que tu culpabilises de rien faire :
    Tu ne fais pas rien parce que…
    – Tu respires, et c’est déjà beaucoup.
    – Tu bois, tu manges. Ca aussi, c’est beaucoup. Tu t’entretiens, tu te maintiens ainsi.
    – Tu dors. Même si tu ne te reposes pas vraiment par ta tête trop remplie, ça fait quand même un certain bien.
    – Tu as la force de tenir jour après jour et pour ça, tu es une guerrière, une combattante, tu as la niak, l’envie de vivre.
    – Si tu regardes les choses dites au-dessus, tu vois, tu fais pleins de choses sans t’en rendre compte.

    J’espère que ça a pu t’aider ne serait-ce qu’un petit peu et que je ne suis pas tombée dans les phrases que tu voulais éviter.
    Pour ce qui est des blogs, t’inquiète pô, je parle seulement en mon nom mais tu lieras les articles que tu voudras, quand tu voudras, et même si tu ne lis rien et que hop tu rattrapes au fil des publications à venir qu’importe ! C’est pas grave, tu n’as aucune obligation envers moi donc déstresse de ce côté là.

    Des bisous, je t’aime fort Camille, et fais très attention à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. à mon tour de m’excuser pour ma réponse tardive (je suis en train de procrastiner dans la rédaction de mon rapport haha). Je te remercie pour ton commentaire très touchant, même aujourd’hui je suis encore un peu dans la même phase… donc oui tu as raison j’essaye de m’entretenir avant tout et de prendre soin de moi.
      Prends soin de toi aussi et essaie de profiter un minimum de tes vacances, elles sont bien méritées.
      Je prendrais le temps de rattraper vos articles au mois d’août 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Pas de soucis pour le temps de réponse tu es libre ne t’en fais pas !
        Encore une fois, courage pour ce rapport, tu en viendras à bout !
        Les studios Ghiblis ont l’air d’être un bon réconfort pour toi donc n’hésite pas à te faire des séries films, même tous les soirs pour te remonter le moral. c:
        Merci beaucoup jolie Camille, je me rappellerai tes conseils quand je serais dans des phases de stress de « j’ai pas fais tout ce que j’avais à faire pendant les vacances » haha.
        Et t’inquiète pas si tu rattrapes pas tout c’est clairement pas grave. c:

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s